Oignies / Beaurains – 7/01/2017

Titre : l’hygiene , c’est la vie (enfin c’est les vieux qui le dise).

En ce début d’année 2017, notre première rencontre se passait à oignies ce samedi soir.

Oignies, club que nous rencontrons régulièrement et que Beaurains a toujours à coeur de vaincre.

Mais Oignies n’aime pas perdre et aime bien nous mettre des bâtons dans les roues.

 

Pour commencer, cette salle obscure dans cette ruelle sombre que certains beaurinois ont eu du mal à trouver.

Qu’importe, nous avions prévu la chose en convoyant l’arbitre et peut-être ainsi le soudoyer.  

Une fois tout le monde présent, le match peut démarrer. JC commence par gagner le toss et décide qu’il en sera ainsi toute l’année.

Les 1eres balles de match présagent un match serré avec un 4-5 pour oignies jusqu’au moment où, c’est le drame  …….. pour oignies.

Débute alors une incroyable série de service pour Jeremy. Celui-ci va tenter de battre le record de Yves absent.

Mais, c’était sans compter sur un libero qui arrêta le calvaire de oignies pour le compte de 13. La bienséance m’interdit de dire duquel il s’agit si ce n’est qu’il aime faire du vélo.  Pendant 13 points, Beaurains resta concentré, serein tandis que Oignies n’arrivait pas à réceptionner ni à attaquer avec un coach qui levait les bras au ciel.

La fin de set se fait tranquillement pour Beaurains avec un remplacement de votre serviteur et de Fred P. afin de faire chauffer Papy et Lapinou pour le set suivant.

score :11-25

Le 2eme set ressemble beaucoup au 1er, la série de service de Jeremy en moins. Tout le monde sert bien (certaines femmes ont dû sentir leurs oreilles siffler), pas trop de faute, c’est plutôt Oignies qui n’arrive pas à finir ces points.

score :16-25

3eme set, changement de formation décidé par le coach, décision qui sera certainement débattu autour d’une bonne bière à la fin du match. Yannick prend la passe de Gégé avec vincent en oppo. Jc et moi au centre. Fred & Fred pour le reste.

Le set commence bien pour Beaurains mais on sent que Oignies a envie. Il arrive à passer par le centre, ce grand centre, et remonte de plus en plus de balle.

Beaurains arrive quand même à avoir une avance de 6 points mais Beaurains reste Beaurains.

Menant 23-20, on voit Jean-marie s’échauffer afin de pouvoir rentrer pour le service sur la dernière balle. Que nini, l’adverse revient à 23-23.

Beaurains s’énerve et se dit qu’il faut gagner ce set afin de ne pas trop faire attendre Christine.

Oignies ne lâche rien et finit par s’imposer 28-26.

Le 4eme set commence avec un certain agacement du côté de Beaurains qui ne veut pas de tie-break (tie-break, vous avez dit tie-break?). Oignies, de son coté, reste sur son petit nuage.

Une formation habituelle est rétablie. Le set ne démarre pas bien pour beaurains qui fait des relances de plus en plus approximative et comme on dit « pas de recep, pas d’attaque. pas d’attaque, pas de points »

On passe tout naturellement de l’agacement à l’énervement. Jeremy demande alors à sortir pour être remplacé par Lapinou. Vincent fait des contres au centre de toute beauté. Mais cela ne changera pas l’issue du set qui est presque à sens unique car la chance a choisi oignies qui retrouve un coach souriant.

score 25-17.

Le Tie-break, ce petit set que Beaurains connait que trop bien car il permet de rentabiliser les licences, ce petit set qui décide de tout un match.

Beaurains commence ce set avec des retours enfin revenu et prends une avance de 4 points dès les 1er points. Beaurains est devant au changement de coté.

On sent un petit baume au coeur revenu chez beaurains, même le libero tente un retour direct sur service qui porte ses fruits de peu. Et oui, tout le monde veut marquer des points à beaurains, même les liberos.

Après ce petit flottement, Beaurains y retourne et fini ce set ainsi que le match.

score 11-15.

 

Merci à Seb pour le résumé.

2 pensées sur “Oignies / Beaurains – 7/01/2017

  • 9 janvier 2017 à 9 h 11 min
    Permalink

    De toute beauté !

  • 9 janvier 2017 à 18 h 09 min
    Permalink

    Quelle mémoire Seb. J’ai lu ton résumé « les yeux fermés » et j’ai pu revivre ce match, toujours aussi sereinement …

Commentaires fermés.